211112

NECTAR, d'un quartier à un territoire...

 

logo01_petit

Depuis 2013, l'artothèque Mutuum travaille sur les territoires (communauté de communes du département des Landes) en lien avec la Médiathèque départementale et le CDDP des Landes par des actions de médiation dans le cadre de NECTAR.

166589_10200212399290328_1185007049_n

 

NECTAR (Nécessaires d'Education à la Curiosité Transversale Artistique Renouvelables) est une bibliothèque alvéolaire itinérante constituée de malles pédagogiques et petites expositions, fruit de la collaboration en 2012 de deux plasticiens Stéphane Brahem et Laurent Cerciat. La valorisation du paysage, l'éducation du regard sur le quotidien sont les principaux objectifs de NECTAR.

---> Accéder au cahier pédagogique NECTAR

(ci-contre la bibliothèque alvéolaire Nectar au CDDP40) 

 

jeunes médiathèque de Morcenx

 

juin4écriture 127

 



 

 

 

 

 

IMGP6056    LC_étiquetage 03     projection01 

feuilles-et-formes2

 

 

 

              IMGP6041

 

Objectifs de NECTAR :

- éduquer le regard et les sens, en s’appuyant sur la découverte, l’observation et la compréhension de l’environnement proche à partir des signes vus, observés, décryptés et rendus lisibles

- développer leur sens critique par la prise en compte d’un environnement global et complexe

- appréhender son environnement par la pratique artistique.

- travailler l’écriture sous des formes variées pour rendre compte de l’expérience vécue et transmettre aux autres ce nouveau regard sur leur environnement proche fréquenté par l’ensemble des habitants.- rencontrer des professionnels et se confronter à leur univers singulier.

- rencontrer des artistes et se confronter à leur univers singulier. 

 

Informations pratiques NECTAR : Consulter la brochure Mutuum ( pour les collectivités, structures, associations, médiathèques ou établissements scolaires…)

Ligue de l'Enseignement des Landes : 05 58 06 31 32 (service de la Résidence d'artistes Mutations d'office)

T : médiation NECTAR / Valérie CHAMPIGNY: 06 48 18 94 21 

M : V.CHAMPIGNY@MUTATIONSDOFFICE.NET 

S : mutationsdoffice.net

 logo nb FALEP - Féderation des Landes

 

 

 

 

 RETOUR

 

 

 


220811

Stephane BRAHEM - Six mois avec les habitants - Touchons du bois!

EXPOSITION - RESTITUTION  Touchons du bois!  

le 15 septembre à 18H
 
affiche_03-def
De janvier à juin 2011, Stephane Brahem, en résidence d’artistes au Peyrouat à Mont de Marsan(40) est intervenu sur la réalisation de bibliothèques à destination des chambres d'enfants.

Il s'agit d'un projet global/local qui a regroupé diverses structures et associations des quartiers du Peyrouat, l'Amicale Laïque Montoise, la bibliothèque de quartier "Le Marque-pages ainsi que le Point info ANRU et l'AQM de la Moustey au travers des ateliers "Touchons du bois!". 

La résidence d'artistes Mutations d'office vous donne rendez-vous le jeudi 15 septembre à 18h dans ses lieux de création (Place Gilbert Loubes - Groupe scolaire L'Argenté - Mont de Marsan) à l'occasion des journées du Patrimoine pour la restitution/exposition annuelle.
Stephane Brahem donnera à voir également son travail personnel (sur les questions du point de vue et du langage toujours à base du matériau bois) exploré en deuxième partie de résidence.
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par mutationsdoffice à 21:07 - - Permalien [#]
Tags : , ,
110411

SUD-OUEST MONT DE MARSAN 09/04/11

SUD-OUEST MONT DE MARSAN 09/04/11

 

9 avril 2011

JOURNAL SUD-OUEST - Mont-de-Marsan

Atelier d'écriture au Peyrouat

« Phrases grimpantes » fut le thème proposé par Stéphane Brahem.

_St_phane_Brahem___c_t__de_jeunes_filles__crivant_une_histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Brahem à côté de jeunes filles écrivant une histoire. PHOTO PASCAL BATS

Dans le cadre de la résidence d'artistes « Mutations d'Office », le plasticien Stéphane Brahem, diplômé des Beaux-arts de Bordeaux, est présent à Mont-de-Marsan depuis le mois de janvier pour une période de six mois. Mercredi dernier, il a proposé à à une dizaine d'enfants du quartier du Peyrouat de « jouer avec les mots ».

Durant sa résidence en pays montois, le plasticien anime divers ateliers éducatifs et culturels, projet porté par la Ligue de l'Enseignement des Landes, en la personne de Valérie Champigny.

Cet après-midi là, il a invité les enfants à écrire « une histoire sans limite » sur des rouleaux de papier, ensuite disposés dans la bibliothèque. « J'ai mis un grand pot de fleurs avec des mots dont les enfants peuvent s'inspirer », explique-t-il. Mon souhait est qu'ils ressentent ce plaisir de liberté. » Atelier «Touchons du bois» Le plasticien travaille depuis le début d'année sur la réalisation de bibliothèques pour enfants mais aussi de plus grands ensembles pour des structures comme le « Marque-pages ».

C'est via l'atelier « Touchons du bois » que ces bibliothèques prennent vie. Des personnes en insertion, des mineurs de l'Unité éducative en milieu ouvert (UEMO) ou encore Landes Partage en bénéficient. Et sa résidence artistique dans tout ça ? « C'est vrai que je n'ai pas trop eu de temps pour créer, mais ça va venir. Je suis déjà très satisfait des retours immédiats lors des ateliers », conclut-il.

Mont-de-Marsan · Landes

040411

LES PHRASES GRIMPANTES

Atelier d'écriture " Les phrases grimpantes"  avec Stephane BRAHEM à la bibliothèque « le Marque-pages » de Mont de Marsan le 6 avril à 14 h .

 Stéphane Brahem, plasticien est en résidence à « Mutations d’Office » de janvier à juin 2011, un projet éducatif et culturel porté depuis 2008 par Valérie Champigny à la Ligue de l’Enseignement des Landes.

Stéphane Brahem proposera le 6 avril à 14 h à la bibliothèque du quartier du Peyrouat « Le Marque-Pages » en partenariat avec Le Point Info ANRU un atelier d’écriture intitulé « Les phrases grimpantes » avec un groupe d’enfants et de jeunes du quartier du Peyrouat accompagnés par Nadia Rouane , animatrice de quartier.

Brahem_modulesLe plasticien utilise le graphisme, l’écriture, la ligne et le dessin sur d’étranges modules architecturaux dans sa pratique artistique personnelle.

 

 

 

 

BRAHEM_jeunes_biblioth_que_cr_ationDans le cadre de la résidence d’artistes « Mutations d’Office », Stéphane Brahem travaille depuis janvier à la conception de bibliothèques à destination des chambres d’enfants de ce même groupe. Il élabore également des modèles design plus grands pour les associations du quartier du Peyrouat, dont le « Marques-Pages ». La réalisation des bibliothèques se concrétise au cours des ateliers « Touchons du bois » qu’il anime auprès de divers publics : Personnes en insertion, Landes Partages, UEMO mineurs de l’Unité Educative en Milieu Ouvert, l’AQM, associations de quartiers…


 

 

Stéphane Brahem a pensé un dispositif éphémère d’écriture « Les phrases grimpantes ». Il s’agit d’une installation évolutive et organique à base de rouleaux de papier qui  serviront de supports  pour une mise en espace du texte entre parcours et discours telle une végétation envahissant le mobilier, le sol, les murs de la bibliothèque « Le Marque-Pages ». Ce rapport au végétal et à l’écriture est sans aucun doute aussi un clin d’œil au toit végétal de la future bibliothèque et à son projet en gestation de bibliothèque végétale pour 2012.

Contact médiation : Valérie Champigny  - M : v.champigny@mutationsdoffice.net - T : 06 48 18 94 21

 

 

RETOUR

 

 

 

Posté par mutationsdoffice à 17:18 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,
010311

LABYRINTHICS

affiche_MO_ados_1

 

 

 

 

 

 

visuels affiches

 

 

 

 

  

 

Les vidéos dans le quartier avec Laurent Cerciat, artiste plasticien et les jeunes du Lycée Duruy et de l'INSUP (PJJ).

Avec Didier Grot, caméraman professionnel, Laurent Cerciat réalise deux reportages vidéo (sur les interventions dans les jardins et sur l'excursion urbaine) ainsi que deux projets vidéo. L'un sous forme de clip musical, Les pieds sur terre, met en scène des jeunes encadrés par la PJJ qui arpentent le quartier en reconstruction. L'autre, Labyrinthics, compare ces ambiances urbaines diverses à un labyrinthe dans lequel évoluent de jeunes gens (une classe de seconde du Lycée Victor Duruy) qui finissent par rencontrer le Minotaure (plutôt sympathique ici), clin d' œil à la culture tauromachique de la ville.

"Labyrinthics" a été sélectionné par l'OROLEIS en 2010 dans le cadre du concours "Regard Jeunes sur la Cité", section Jeunesse au Festival de Cannes.

 logo nb FALEP - Féderation des Landes

 

 RETOUR

 

230910

article 10 septembre 2010

article_10_sept.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

logo nb FALEP - Féderation des Landes

Posté par mutationsdoffice à 12:39 - - Permalien [#]
Tags : , , ,
040209

Résidence d'artiste en école primaire et maternelle de L'Argenté de Janvier à Juin 2009 / Valerie CHAMPIGNY

 

La Résidence d’artiste Mutations d’Office vous propose de participer à un atelier-workshop avec Valérie CHAMPIGNY, plasticienne (agrément IA). Ce projet est né d’un partenariat entre la Ligue de l’Enseignement des Landes et l’OPDHLM sur l’accompagnement des habitants dans la rénovation urbaine, démolition d’immeubles… Ce projet de résidence Mutations d'office vient d’obtenir le soutien de la Fondation de France.

Valérie Champigny a pour objectif de faire venir d'autres artistes en résidence sur un projet triennal 2010, 2011, 2012. L’enjeu d’une résidence avec les établissements scolaires est de pouvoir inscrire une démarche artistique expérimentale dans un cadre éducatif, en accompagnant les artistes dans la réalisation de leur projet et en prenant en compte les objectifs pédagogiques de l’Éducation Nationale. Il s’agit également de pouvoir inscrire une pratique d’ateliers sur la durée afin de permettre aux élèves de découvrir et d’expérimenter une démarche artistique ou le processus de création d’une œuvre. La résidence Mutations d'office est donc un projet porté par la Ligue de l'Enseignement des Landes, mis en oeuvre par Valérie CHAMPIGNY, un projet à suivre!

largente02p

Valérie Champigny propose des ateliers autour du paysage urbain, du paysage dit "ordinaire".
Mise en place d’une installation artistique pluridisciplinaire et interactive.(Depuis octobre, les familles collectent des boites alimentaires en vue de la réalisation sur l’espace urbain)
1-    visionnage d’un film sur le quartier du Peyrouat (maison, immeubles, château-d’eau. Observation et description des formes vues dans l’espace urbain. Quelle relation tisse-t-on avec l’espace urbain ? Comment se l’approprie-t-on ? Ces questions seront au cœur de l’atelier.
2-    Utilisation du dessin comme moyen d’expression et de représentation (feutres noirs sur papier blanc des différents éléments de la ville).
3-   Visionnage du dessin-animé « LA VILLE AUX 101 CHATEAUX-D’EAU », montage sons et images réalisé par Valérie Champigny à partir de l’ensemble des dessins des enfants. Description de la Bande-son, mémorisation et énumération des divers sons présents dans une ville. l’image est toujours omniprésente.. Elle est familière, rassurante, mais aussi déroutante et dérangeante.
largente01p4-    Trois toiles sur chassis sont utilisés afin de réaliser le fond de l’installation. Cette étape       nécessite d’adapter son geste aux contraintes matérielles.Chaque groupe a travaillé debout avec des bleus différents, en expérimentant le geste pictural tout en élaborant le dégradé de couleur de L :3,60m X  H :1,60m.
5-    Différents groupes ont participé au recouvrement des boites alimentaires collectés par les    familles. Les boites sont ainsi reliées à leur forme, leur volume et détournées de leur fonction première.
6-    Réalisation  de compositions en volume à partir des boites de tailles et de formes diverses. Après divers essais de montages, jeux de construction, test d’équilibre dans la superposition des boites, différents immeubles ont pris formes.
7-    Suite au collage des boites et au découpage des ouvertures et fenêtres par la plasticienne, nous faisons maintenant le lien entre la sphère privée et l’espace public. Ainsi les élèves ont abordé la représentation d’une scène intérieure. Chaque scène intérieure sera appliquée  sur chacune des fenêtres.

Etapes à venir du dispositif (jusqu’à juin):
-    Mise en lumière.
-    Installation de la nature.
-    Installation de la circulation. (développement autour de la prévention routière).
-    Sortie avec les groupes sur le quartier du Peyrouat..
-    Prise de photographies des façades du quartier dans le but  d’intégrer ces photographies sur la construction des immeubles réalisés.
-    Prises de sons sur le terrain en vue de l’intégrer dans l’installation artistique.
-    La présentation du dispositif interactif utilisé dans l’installation permettra de se familiariser avec les capteurs (de présence et de souffle). Puis dans un second temps, un travail d’improvisation par petits groupes permettra d’appréhender ce rapport à l’espace grâce à ces éléments interactifs.

Il s’agira de jouer, de se confronter à l’installation, mais également d’interagir avec les espaces, de les animer. Qu’est-ce que l’image nous renvoie ? Comment vient-elle à modifier notre espace, notre manière de bouger et de rencontrer “l’autre” ?